Développement personnel

21 décisions pour profiter au mieux de cette nouvelle année

13/01/2021
Fanny-portrait-décision-2021

Sur une idée de Lyvia Cairo, j’avais, l’an dernier, partagé mes intentions de 2020 (que j’avais affiché sur mon frigo toute l’année). J’ai tellement aimé les appliquer que j’ai eu envie de recommencer cette liste de décisions pour profiter au mieux de cette nouvelle année qui se profile, malgré la morosité ambiante.

La plupart des décisions de l’année dernière ont été adoptées et intégrées dans mon quotidien, les autres font encore leur chemin, quelques-unes ne résonnent tout simplement plus pour moi. C’est là que réside l’intérêt de ces décisions : aucune injonction, juste des directions à prendre. Laisser la vie nous emmener là où on doit aller est beaucoup plus fluide que de s’escrimer à atteindre un objectif qui ne nous correspond plus ou qui est trop difficile à mettre en place. La pandémie qui traverse notre monde nous a montré qu’on a beau planifier, vouloir, manifester, à un moment donné, nous n’avons pas toutes les cartes en main. À nous de profiter au mieux de la traversée plutôt que de ne regarder que la ligne d’horizon.

Voici donc mes 21 décisions pour profiter au mieux de cette nouvelle année 2021, pour continuer à amener plus de conscience et de contentement dans les mois qui composeront cette année :

  1. J’ai choisi mon mot de l’année et ce sera : JOIE. J’ai vraiment une envie profonde de m’amuser en réalisant ce qui m’anime. J’ai vraiment identifié un regain de motivation quand ce que je réalise me fait rire et que j’agis comme dans un jeu. Que ce soit en faisant du sport, en guidant un patient, en m’entrainant à jouer du ukulélé, c’est quand ça devient trop sérieux, trop rébarbatif que je freine des 4 fers. Alors cette année sera remplie de l’énergie de la Joie dans tous mes projets.
  2. Mettre plus de conscience dans mes actes. Un travail que j’avais entamé au côté de Elodie Jouvenot pour me reconnecter à mes sensations corporelles mais que j’ai largement laissé de côté… J’ai une nette tendance à être dans mes pensées, souvent un peu trop, et à faire les choses machinalement. Certains synchronicités sont venues me rappeler de profiter de l’instant présent et quelle meilleure manière que de vivre chaque moment en conscience. Je vais l’appliquer notamment au moment des repas, que j’engloutis souvent en faisant autre chose. Retour des sensations de goût, de satiété, de vivre l’action en cours à 100%.
  3. Ce qui vient faire écho à une autre décision : m’éloigner de mon smartphone. J’ai déjà réduit drastiquement son utilisation depuis plusieurs années mais dès que je suis fatiguée ou que j’ai envie de procrastiner, je me retrouve à scroller inutilement sur mon appareil. C’est un grand voleur de temps et d’énergie et je ne me retrouve plus dans cet automatisme, ni dans les réseaux sociaux que je veux utiliser plus consciemment. J’envisage de nouvelles manières de communiquer pour me sentir moins esclave de ces outils. Mon corps m’encourage d’ailleurs dans cette voie puisque que je fais des inflammations musculaires dans le bras droit quand j’utilise trop mon téléphone (merci petit corps de m’indiquer la meilleure direction).
  4. Me concentrer. Idem, cette décision vient en résonnance avec les autres. Je m’intéresse à tout et je veux tout approfondir, tant et si bien que je m’éparpille. Choisir, c’est renoncer et c’est bien ce qui m’embête mais je sais que c’est aussi une façon de dompter mon mental et d’utiliser mon temps à bon escient. Alors, je décide en cette nouvelle année de me concentrer sur les choses qui compte vraiment pour moi et d’éviter de vouloir me mettre en skateboard ou au macramé parce que j’ai vu un reportage passionnant dessus. ^^
  5. Profitez des moments avec mes proches et être avec eux à 100%. Le coronavirus aidant, je n’ai pas pu voir ma famille ou mes amis qui ne vivent pas dans la même région que moi comme je le voulais. Grosse envie de créer plus d’occasions de se rencontrer quand ce sera possible et d’en profiter au maximum (en toute conscience et concentration, loin de mon smartphone : c’est bien, elles sont cohérentes ces décisions !)
  6. Accepter les autres tels qu’ils sont. Point. Parfois, à force d’aller farfouiller en moi et d’enrichir qui je suis, j’oublie que mon point de vue et ma façon de voir les choses ne sont que MON point de vue et MA façon de voir les choses. C’est chouette d’avoir une certaine exigence en ce qui me concerne, ça l’est moins de vouloir l’imposer aux autres. Alors je garde et je nourris mon ouverture d’esprit car après tout, chaque réalité et chaque façon de vivre sont légitimes.
  7. Envoyer de l’Amour et de la Lumière à chaque fois que le comportement de quelqu’un m’agace. Parce que petit a, si ça vient me perturber, c’est en moi qu’il faut que je regarde où ça coince ; que petit b, cette personne en a sûrement besoin ; et petit c, relire la décision numéro 6. Ça ne veut en aucun cas dire qu’il faut accepter le comportement toxique ou déplacé d’autrui s’il vous blesse mais il y a une différence entre établir ses limites pour respecter son bien -être et appliquer un jugement en voulant discréditer autrui.
  8. Appliquer du mieux que je peux l’Accord Toltèque n°1 : que votre parole soit impeccable. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis laissé entraîner dans des conversations négatives sur des personnes absentes ou où j’ai moi-même installé et nourri ces conversations. Donc pour 2021, je vais faire de mon mieux (accord n°4) pour éviter de mettre mon énergie dans ce genre de conversations stériles et mesquines.
  9. Continuer à prendre soin de ma santé mentale, émotionnelle et physique. Cette décision faisait partie de ma liste de 2020 et je la remets tant elle est importante à mes yeux. Si je vais bien, je peux mener ma vie comme je l’entends et j’ai l’énergie nécessaire pour aider les autres à faire de même. Zéro concession à cette décision qui porte vraiment ses fruits au quotidien.
  10. Et continuer le sport régulièrement. Je suis devenue sportive, moi, la première à trainer les pieds en EPS. J’ai trouvé mon équilibre pendant le confinement en mêlant plusieurs types d’activité, du renforcement musculaire, de la danse, du yoga, du Pilates. J’y vais le plus souvent à l’envie, en essayant de suivre un programme sans qu’il ne soit figé. Je m’écoute et j’ai diminué le yoga car je me suis rendue compte que les étirements venaient accentuer mon souci d’hyperlaxité musculaire. J’ai trouvé d’autres manières de renforcer mon corps pour le rendre plus fort. Du coup, mon défi de fin 2021, c’est d’arriver à avoir assez de biscottos pour faire des postures sur la tête. ^^
  11. En 2020, je parlais d’intuition comme de ma boussole intérieure. C’est OK, elle et moi, nous avons trouvé notre canal de communication. En 2021, mon engagement, c’est de continuer à l’écouter… et de faire ce qu’elle me conseille. En bon Bélier, je reste une tête de mule et comme ça ne m’arrange pas toujours de suivre ses conseils, je fais semblant de regarder ailleurs. Résultat : la Vie finit par me prouver qu’elle avait raison, non sans heurts et autres chemins détournés qui me font perdre du temps et de l’énergie. 
  12. Et comme c’est un super outil, je souhaite la mettre au service de mon rôle de guide et de thérapeute. Mes meilleures séances se font quand je sors du mental et que je suis mon flot intuitif : je tape toujours dans le mille. La bonne question, le protocole idéal, le mot qui fait tilt pour la personne en face. Pourquoi chercher ailleurs un outil que je possède déjà ?
  13. Publier mon livre et réaliser mon rêve d’être écrivaine. J’ai suivi ma décision de 2021 : j’ai écrit. 120 pages attendent un travail de relecture/réécriture que j’ai commencé il y a quelques jours. Ensuite, je mettrais tout en œuvre pour le peaufiner au mieux et le proposer à des maisons d’édition.
  14. Faire plus de musique. J’ai un peu mis de côté la musique ces derniers mois malgré le fait que j’oublie à peu près tout quand je chante. J’avais besoin de me concentrer sur l’écriture mais comme je vais passer moins de temps sur mon téléphone, j’utiliserai ces heures de liberté pour faire vibrer mes cordes vocales.
  15. En parlant de cordes vocales qui vibrent, je reprends une des décisions de l’année précédente : vivre une sexualité consciente et épanouissante. J’ai engrangé beaucoup de connaissances, de témoignages et de prises de consciences grâce aux comptes Instagram @orgasme_et_moi, @mercibeaucul_ et @wi_cul_pedia. Maintenant, il est temps de passer aux travaux pratiques. (Alléluia !)
  16. Je modifie mes croyances par rapport à l’argent. J’en observe déjà les résultats en ayant choisi de croire que j’attire à moi l’argent donc j’ai besoin et je le symbolise comme une énergie. J’ai encore des croyances négatives sur ce sujet (qu’il faut travailler dur et longtemps pour le mériter, que quand on en a trop, c’est nocif, etc…) et j’ai envie de changer ces perspectives pour me sentir plus à l’aise avec cette notion.
  17. Créer ma vie idéale. 2021 sonne le temps de la liberté dans mon emploi du temps puisque j’ai enfin dit au revoir au salariat et je suis désormais entrepreneure à 100% ! A moi d’être créative pour construire la vie qui me va comme un gant et qui rendra le plus épanouie possible (oui, je sais, je devrais quand même faire ma compta mais si je suis ma décision n°1, je peux transformer ça en jeu non ?)
  18. Et dans ma vie idéale, j’ose. J’ose partager ici mes réflexions les plus personnelles, celles qui résonnent, qui ébranlent, qui font grandir. J’ose affirmer ma personnalité, j’ose parler de ce qui est parfois tabous comme la sexualité, la maladie, toutes les choses qu’on met le plus souvent sous le tapis. J’ose utiliser le pouvoir de ma vulnérabilité pour pouvoir me connecter à tous les êtres humains dans ce qu’ils ont de plus beaux et de plus fragiles à offrir.
  19. En 2020, j’ai aidé à porter le message des personnes moins visibles et plus opprimées que moi. Je me suis éduquée sur les notions de féminisme, de racisme, sur la situation des personnes transgenres, etc… C’est loin d’être confortable de regarder sa posture de personne privilégiée, éduquée, avec la bonne couleur de peau mais c’est pour moi devenu nécessaire pour pouvoir faire de ce monde un endroit où l’équité est de mise. En 2021, je continue à me remettre en question et à questionner cette société pour que les personnes invisibilisées soient entendues et comprises.
  20. Je m’accepte et je m’aime telle que je suis. J’ai déjà fait un beau travail sur ce sujet, la prochaine étape, c’est de m’aimer sans concession, mêmes les jours où je me sens moins jolie, moins intelligente, moins gentille. Accepter mes imperfections et les aimer autant que le reste pour changer les croyances que je peux m’imposer parfois.
  21. Je suis reconnaissante quotidiennement pour ce que j’ai déjà… et tout ce qui est déjà là sans que j’en ai réellement conscience. Tout est parfait !

J’espère que le fait de partager ces décisions pour l’année qui s’en vient aura résonner en toi. Cette année encore, je vais imprimer ma liste et la mettre sur mon frigo pour que y jeter un œil régulièrement.

J’apprécie tellement cet exercice que, si tu en éprouves l’envie, je t’invite à le réaliser à ton tour : dis-moi en commentaire, quelles sont tes principales décisions pour 2021 ?

  • Répondre
    Guidance du 31 janvier 2020
    09/02/2021 at 18:17

    […] plus d’outils pour vous guider sur votre chemin.Et RDV dans quelques jours pour la liste des 21 décisions que je prends pour mon année […]

Laisser un commentaire